CRÉATION 2019/20 COLLECTIF LA POURSUITE CO-ÉCRITURE
Idée Originale, mise en scène : Hala Ghosn
dramaturge associé : Ronan Chéneau Collaborateur artistique : Nicolas Petisoff
Avec : Hélène Bosch, Gautier Boxebeld, Darko Japelj, Kimiko Kitamura, Jean-François Sirérol.
Scénographie : Damien Schahmaneche Création sonore : Grégory Joubert Création visuelle : David Moreau

LA RÉVÉRENCE
Traduction de l’italien « Inchino », La Révérence raconte le naufrage du navire de croisière Costa Concordia en janvier 2012 sur les côtes de l’île italienne de Giglio.

NOTE D’INTENTION
La Révérence, c’est le nom de la manœuvre que font les paquebots lorsqu’ils naviguent au plus près des côtes. C’est un spectacle pour les touristes qui sont en mer et pour ceux qui sont à terre. D’un bord à l’autre ils se saluent, les yeux émerveillés par les lumières de la côte et les centaines de hublots illuminés. Cette manœuvre est une tradition séculaire. C’est une attraction, risquée certes, mais demandée autant par les touristes, les compagnies, que par les habitants des côtes qui profitent eux aussi de ces passages.

Le Concordia transportait à son bord 4231 passagers et personnels de bord, officiers, matelots et hôteliers lorsqu’il a percuté le Scole, un récif proche de l’île du Giglio, dans la nuit du 13 janvier 2012. 32 personnes ont péri. 4199 sont revenus à terre. On dénombrait à bord près 44 nationalités et presque autant de langues différentes. Le Concordia n’a pas sombré, il s’est échoué.

Que nous raconte cette tragédie aujourd’hui ? Dans l’inconscient collectif, le naufrage du Concordia, c’est l’histoire de ce commandant qui quitte un navire en train de sombrer, sans se préoccuper d’évacuer les passagers. « C’est l’histoire d’un frimeur italien qui
a raté son coup et qui s’est sauvé comme un lâche ». Le naufrage a fait la une de tous des médias internationaux. Il a eu, en Italie, un retentissement politique conséquent. C’est tout un pays qui s’est senti humilié. Ce qui s’est déroulé dans la passerelle de commandement cette nuit là, et l’enchaînement des événements qui ont suivi jusqu’à aujourd’hui ont dépassé la tragédie humaine. Concordia a pris une dimension politique.

«La Révérence» nous parle de bateaux coulés, d’accidents, de trésors, de responsabilité de notre capacité à accueillir un évènement dans sa complexité.

«Le nom Concordia avait comme intention de promouvoir le désir des nations européennes de continuer harmonieusement, ensemble, le chemin de l’union et de la paix.”

COPRODUCTION, SOUTIENS ET PARTENARIATS
Production : La Poursuite
Production déléguée : FAB – Fabriqué à Belleville
Coproductions et soutiens : DRAC Normandie, Région Normandie ;
Le Volcan, Scène nationale du Havre ; Théâtre Le Passage – Scène conventionnée
de Fécamp ; Le Rayon Vert – Scène conventionnée de Saint-Valery-en-Caux ; Espace Marcel Carné, Saint-Michel-sur-Orge (Artiste associée) ; Théâtre du Cloître – Scène conventionnée de Bellac ; Théâtre L’Aire Libre – Saint-Jacques-de-la-Lande ; Théâtre de L’Éclat – Pont-Audemer ; L’Étincelle – Rouen ; Département de l’Essonne – Résidence territoriale, SPEDIDAM.
Partenariat : vinsetonnants.com et smol.org