Coup de Coeur – Avignon 2012 – Une image par jour – Didier Méreuze
La Croix
« À la Folie ou la recette d’un chef d’oeuvre ! Une pièce de théâtre intelligente, sensible et concise, tout public, dont on pourra même discuter, échanger ses points de vue – bref, poursuivre le débat en famille à la sortie… Et en plus c’est joli ! »
La revue du Spectacle – Juillet 2012
« La mise en scène est sobre et efficace. L’utilisation de la vidéo n’est pas gratuite, elle n’est pas ostentatoire non plus. C’est une jolie création collective dont le propos est traité sur un mode léger qui devrait intéresser un jeune public et l’amener à un questionnement salutaire. »
La Provence – Juillet 2012

Un volcan explose en Islande, formant un nuage de cendres qui plane dans le ciel européen. Tous les avions sont bloqués. Il règne une atmosphère de fin du monde. Quand Lucie rentre de l’école, son père a disparu. Pour Jeanne, sa mère, et Mercedes, sa grand-mère, il faudrait parler de maladie, de psychose, “faire tomber le héros”.
Mais quel langage utiliser pour parler à une enfant si jeune ?
Et d’ailleurs existe-t-il des mots pour expliquer la déraison ?
Lucie comble les silences. Fernando, son père est en Islande, c’est sûr, il est allé rejoindre le vulcanologue de la télé. Il faut le retrouver, coûte que coûte, quitte à fuguer avec son ami Jimmy. Dans ce contexte familial déstabilisé, Lucie construit sa vérité.
Nous avons imaginé un spectacle où la vidéo, univers quotidien des adolescents d’aujourd’hui, est l’expression mentale de Lucie.
Sur fond historique, celui de la guerre d’Espagne, nous racontons avec humour les secrets de la famille Sanchez..

ALF1
.
ÉQUIPE ARTISTIQUE
Metteuse en Scène : Hala Ghosn
Auteure Associée : Jalie Barcilon
Comédiennes : Hélène Lina Bosch, Elsa Tauveron, Maréva Carassou
Scénographie, Son, Vidéo : Frédéric Picart
Scénographie, Vidéo, Graphisme : Jérôme Faure

NOTE D’INTENTION
Nous avions envie de parler du secret. Le secret de famille, celui qui circule à travers les non-dits, celui que l’on finit par connaître malheureusement trop tard… Pourquoi est-ce si difficile de parler aux êtres qui nous sont les plus proches ? Pourquoi est-ce si difficile de dire la vérité aux enfants ?

Cela fait plusieurs années que j’ai envie de m’adresser plus particulièrement aux enfants, mais pas seulement ! «À La Folie» est aussi un spectacle à voir en famille. Je souhaite vivement qu’il suscite des débats, qu’il réponde à des interrogations, qu’il ouvre des discussions, des champs de réflexion.
Je trouvais intéressant, à travers l’histoire de Lucie, de parler des répercussions des guerres sur les populations et sur les êtres, même après plusieurs générations. Mercedes, la grand-mère de Lucie, est une réfugiée de la guerre d’Espagne. Sa famille a fui la dictature de Franco. Elle arrive en France, avec sa mère, en 39, à l’aube de la seconde guerre mondiale, elle est parquée dans le camp d’Argelèssur- mer. Elle a alors deux ans. Son enfance est difficile. Cependant, elle en parle peu, d’autant que cette période est occultée par la mémoire officielle. La France n’est pas fière d’avoir si mal accueilli les réfugiés républicains… Cette période fait malheureusement écho à une situation très actuelle, et il me paraît important de plonger dans le passé pour dénoncer le présent. Car les «indésirables» d’hier et leurs descendants sont les Français d’aujourd’hui.

Ces liens entre l’Histoire et l’histoire familiale sont très importants. Les personnages vivent tous dans la mystification d’événements auxquels ils n’ont pas participé. La grand-mère voue une admiration à sa famille héroïque, le père vit dans la peur de décevoir les siens. Lucie admire son père et sûrement sa grand-mère. Elle ne veut pas détruire le petit monde qui l’entoure en posant les questions qui fâchent. La mère de Lucie est perdue. Elle n’arrive pas à prendre la parole…
Comment exister quand le poids de l’histoire familiale est écrasant ?

Pour cette troisième pièce nous avons discuté avec tous les comédiens de l’équipe des sujets que nous souhaitions aborder, des personnages que nous avions envie de façonner. Tous, pour des raisons intimes, nous avions envie de parler de la folie aux enfants. Nous avons bâti le synopsis et écrit ensemble, à la table, au plateau et nouveauté… en vidéo !

TOURNÉE 2012
Création les 23 et 24 février 2012 – Scène Nationale d’Aubusson
3 avril – Dieppe Scène Nationale
Du 7 au 28 juillet 2012 – Festival Avignon Off – Le Girasole

REPRÉSENTATIONS 2014
1er au 5 avril – Théâtre Romain Rolland de Villejuif (7 représentations)
8 avril – Théâtre de de Rungis (2 représentations)

ALF2

ALF3